DYZQv6KzZ5A
Cocorico Electro
Un prix maximum de 15 € pour les billets achetés sur placeUne Line Up, des animations et un feu d'artifice de grande qualité (par rapport au prix)Des jets de Co2, flammes et étincelles en quantité Staff, personnel et bénévoles très accueillantsLe cadre La météo
Le parking petit et vite rempli (il a fallu se garer dans la ville)L'accessibilité au site compliquée (accès au festival en train assez compliqué (hors Orléanais)Le nombre de foodtrucks et toilettes peu élevé par rapport a la capacité du festival Pour payer il fallait transformer les « euros » en « cocos »
9Une première réussie
Avis des lecteurs 0 Avis
0.0

La première édition du cocorico Electro 2017 avait lieu le 14 juillet dernier à la Ferté Saint Aubin. Un festival qui nous invitait à célébrer la fête nationale française en alignant une line up 100% française composée de Ofenbach, Lumberjack, Watermät, Mack Swell et The Clarstone. Une programmation qui s’annonçait prometteuse. Hands Up revient pour vous sur une soirée qui se voulait patriote !

 

Le Site du Festival

Le site du festival n’était pas énorme mais permettait de se déplacer aisément malgré une affluence beaucoup plus forte que les prévisions (12 000 personnes à la place de 5000).Elle comportait une entrée avec les toilettes et les foodtrucks (on y trouvait un espace avec des transats) ainsi qu’une fosse avec la seule scène dressée devant le château où la communication du festival était basée. Un site un peu petit en superficie mais très large (à l’inverse du site des Eurockéennes dont nous parlions la semaine dernière)

La scène

Elle n’était pas très grande mais elle était bien fournie avec un écran devant les Djs et un derrière ainsi que plusieurs jets de Co2, flammes et des étincelles. Le château situé juste derrière fut un très bon point, donnant une impression de grandeur et de volupté à cette même et unique scène.

Le feu d’artifice

Étant donné que ce festival était programmé pour la fête nationale, il leur a fallu nous concocter un feu d’artifice. Ce dernier fut assez long, impressionnant mais pas redondant du tout, pendant ce temps la musique continuait (personne ne mixait à ce moment là). Le Cocorico marque un très bon point là-dessus.

L’ambiance

L’ambiance était très décontractée, nous n’avons été témoin d’aucun incidents, les gens étaient venus pour faire la fête et s’amuser, ce qui donnait une ambiance assez sympa qui à été décuplée par le duo Lumberjack qui s’occupait du closing et qui à de nombreuses reprises a interpellé le public à coup de « Hands Up » et pogos.

Conclusion

Cette première édition du Cocorico Electro a tenu toutes ses promesses avec un rapport qualité/prix quasiment imbattable, une line up, des animations scénique ainsi qu’un feu d’artifice magnifique. Les 5 Djs ont enflammé la petite ville de la Ferté-saint-aubin qui doit attendre la deuxième édition avec impatience ! Voici désormais le bilan de la Team Hands Up.

LE TOP ARTISTE DE REMY KOBEISSI : Lumberjack

LE TOP ARTISTE DE QUENTIN FLEURY : Lumberjack

LE TOP ARTISTE D’ELINA BERTHOME : Ofenbach