Le vocabulaire de la production peut parfois être compliqué … Pour y voir plus clair, Hands Up vous propose une définition de certains de ses concepts.

Loop, Pluck, A.D.S.R., VST … Vous entendez parfois ces mots lorsque l’on vous parle de musique électronique et plus particulièrement de production. Pour autant on ne connaît pas toujours la signification. Petit tour d’horizon du vocabulaire des producteurs …

Le but de ce dossier est de vous présenter différents termes et concepts sur la production de musique. Nous ne nous attarderons pas dans les détails de chacun car il existe déjà énormément d’articles et de tutoriels vidéos expliquant en profondeur chacun des termes. Le but de cet article est simplement de vous parler de l’existence de ces concepts afin que vous puissiez aller faire vos propres recherches par la suite.

D.A.W. ou logiciel de M.A.O :


On commence doucement, histoire de poser les bases pour la suite. Un logiciel de Musique Assistée par Ordinateur (M.A.O.) ou Digital Audio Workstation (D.A.W.) en anglais est un logiciel offrant la possibilité d’écrire, arranger et mixer sa propre musique.

Retrouvez notre article sur les meilleurs logiciels DAW pour créer sa musique !

Tempo / BPM


C’est la vitesse d’un morceau, il s’exprime en B.P.M. (Battement Par Minute). Les différents genres rentrent tous plus ou moins dans une certaine plage de BPM (la House vers 128, la Drum and Bass vers 140, etc …) Si ces premiers mots vous sont familiers, ne vous inquiétez pas, on va vite rentrer dans le vif du sujet.

Plug-ins


Ce sont tous les effets et instruments virtuels utilisés en production. Ce sont de petits logiciels intégrés par l’éditeur ou bien créés par des éditeurs extérieurs. La plupart du temps ces logiciels sont au format VST

VST


Pour Virtual Studio Technology. C’est le format de plug-in le plus répandu. En effet, il permet à un plug-in externe d’être compatible avec la plupart des logiciels de M.A.O. Par abus de langage, on utilise souvent le terme VST pour désigner n’importe quel plug-in externe.

Wav


Au même titre que .mp3 ou .Ogg, les fichiers .Wav sont des fichiers audio. À la différence de ceux cités précédemment, le Wav propose une meilleure qualité audio mais prend plus de place en contrepartie. Le .Wav est donc naturellement utilisé pour la plupart des samples …

Samples


C’est un terme très large qui désigne en fait n’importe quel morceau audio qui a pour but d’être intégré à une musique. La provenance de ces échantillons est multiple : cela peut-être l’enregistrement d’un élément acoustique comme une batterie, un enregistrement de terrain (hors studio) (field recording en anglais) ou bien un extrait d’une autre musique. C’est d’ailleurs à cette dernière alternative que l’on pense en premier lorsque l’on parle de sampling. Le site Whosampled.com recense les samples utilisés dans les musiques actuelles, permettant de faire le lien entre différents titres, genres ou artistes.

Les samples peuvent être découpés en deux catégories : les one-shots (un élément unique) et les loops (un ou plusieurs éléments ensemble). Dans ce deuxième cas, le sample peut être répété plusieurs fois sans que l’on remarque lorsque ce dernier retourne au début.

M.I.D.I


Le protocole M.I.D.I. (Musical Instrument Digital Interface) est un standard de communication entre différentes machines de musique. Il permet d’envoyer des notes, des valeurs de potentiomètre, de fader, etc … De manière plus générale on parle aussi de MIDI pour tout ce qui est notes de musique à l’intérieur d’un logiciel. Et c’est tout à fait légitime puisque le .mid est un type de fichier contenant un ensemble de notes.

Fait moins connu, Le M.I.D.I. est aussi utilisé pour contrôler des logiciels qui n’ont rien à voir avec la musique comme Photoshop par exemple.

Mixage


C’est la partie technique de la production. Le but est de donner sa place à chaque élément d’un titre pour que le tout soit à la fois clair et cohérent. Beaucoup voient cette partie comme étant purement technique mais sachez qu’il est également possible de faire des choix originaux et de casser les codes afin de rendre cette étape créative.

Aujourd’hui certains producteurs réalisent eux même leur mixage tandis que d’autres font appel à des ingénieurs du son pour le mixage de leurs oeuvres. Si vous êtes curieux de savoir si votre artiste préféré effectue lui même son mixage, regardez les crédits sur les plateformes de streaming !

Mastering


C’est l’étape finale et la plus difficile de la production. Le but principal est de normaliser le volume afin de rendre une musique similaire au reste des musiques actuelles. Cela permet aux titres joués dans un DJ set d’être tous plus ou moins du même niveau sonore même si les sons ont été faits par des artistes différents. Le mastering permet aussi d’effectuer quelques dernières modifications très subtiles.

Sound Design


Si on le traduit littéralement, cela nous donne le design sonore. Et c’est tout à fait ce que c’est. Les artistes redoublent de synthétiseurs et d’effets originaux pour proposer des sonorités toujours plus originales. C’est un aspect très important de la production car il permet très souvent à un artiste de se démarquer.

Automation


Dans tous les D.A.W. il est possible de modifier les paramètres d’un plug-in au cours du temps. C’est ce que l’on appelle faire des automations. Ces dernières sont indispensables pour donner vie à une musique. Elles sont par exemple utilisées pour modifier le volume d’une piste, l’ouverture d’un filtre ou la stéréo d’une piste.

Stems


Revenons aux samples et aux enregistrements audio pour évoquer les stems. C’est une piste ou un ensemble de pistes qui a été enregistré après la production. Plusieurs utilités à cela. La première c’est que cela permet d’économiser de la puissance de calcul sur un ordinateur, on dit alors que l’on a gelé une piste.

Un stem est aussi utile pour travailler avec un producteur qui utilise un logiciel ou des plug-ins différents et ainsi éviter les problèmes de compatibilités. Enfin, dans les sets live, les artistes utilisent la plupart du temps des stems dans leur musique en regroupant plusieurs pistes ensemble (les percussions par exemple). Impossible de devoir gérer en live 50 pistes à la fois !

Mono/Stereo


Lorsque les éléments d’une musique sont tous centrés, on dit que le son est mono. À l’inverse, lorsque le système d’écoute possède au moins deux sorties (casque, écouteur, …) et que les différents éléments sont répartis dans l’espace le son devient stéréo. Une bonne répartition stéréo des instruments est primordiale dans un mixage. De manière générale, les éléments principaux comme la basse ou les voix sont au centre alors que les éléments d’ambiances sont plutôt sur les côtés.

Analogique


Par opposition à numérique. Un son est analogique lorsqu’il est sous forme de signal électrique. Les limitations physiques de l’électronique empêchent les systèmes d’avoir un comportement dit “idéal”. C’est pour ses imperfections et ses légères fluctuations qu’un son analogique est si apprécié car il permet de rajouter du caractère. Aujourd’hui beaucoup de VST simulent ce son particulier comme la V-collection 8 d’Arturia ou certains plugins de chez Slate Digital.

Synthétiseur Analogique Moog

le Moog Subsequent 37. Moog est une des marques de synthétiseur analogique les plus importantes du marché

Attack Decay Sustain et Release


Ce sont les paramètres de l’enveloppe d’un synthétiseur. Pour faire simple, l’enveloppe d’un son c’est son volume sonore au cours du temps. L’attack influe le temps que mets le son à arriver. Le sustain indique son niveau lorsque la touche est maintenue. Le decay représente le temps entre la fin de l’attack (son à 100 % du volume) et son niveau de sustain, et la release correspond au temps ou le son continue après que la touche est relâchée.

Enveloppe ADSR synthé

Volume sonore (Vertical) en fonction du temps (Horizontal) influencé par les paramètres d’ADSR

Pad, Pluck, Lead, …


Ce sont différents types de sons créés par des synthétiseurs. Leur principale différence réside dans leur enveloppe sonore et donc par conséquence dans leurs paramètres ADSR. Les pads font de longues nappes de sons avec une attack souvent assez longue et une release assez importante. Les plucks eux sont à l’opposé avec une attack très courte et quasiment aucun sustain. Les leads se situent un peu entre les deux et composent souvent les mélodies principales avec les plucks. Il en existe d’autres ayant chacun leurs particularités.

Side-chain


Le side-chain désigne une entrée “alternative” dans un plug-in. Le son provenant de cette entrée influence alors le son principal de différentes façons en fonction du plug-in en question. L’utilisation la plus fréquente et que l’on appelle communément “le side-chain” concerne le kick (ou grosse caisse). C’est tout simple : à chaque fois que le kick tape, le volume de l’instrument sur lequel est placé le plugin est diminué pour lui laisser plus de place. En effet, le kick est souvent l’élément principal d’un titre et a besoin d’être mis en valeur.

 

Et voila, désormais vous pourrez briller en société de tout ce nouveau savoir et même impressionner vos amis producteurs en comprenant leur langage si particulier. Nous aurons peut-être oublié de mentionner certains termes qui vous semblent important. L’univers de la production musicale est extrêmement vaste et c’est aussi cela qui en fait sa beauté.

Retrouvez l’ensemble de nos dossiers en cliquant ici

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer