5   +   7   =  

Teasé depuis un petit mois et attendu depuis plus d’un an, Zomboy revient sur Never Say Die pour signer la suite de Rott N’ Roll afin d’exposer toute sa technique et sa maîtrise sur ce nouvel EP 

Ce n’est un secret pour personne, Zomboy est l’un des patrons de la dubstep,  en ayant réussi à garder ce statut depuis plusieurs années, “Rott N’ Roll Pt.2” ne fait que confirmer cela 

Assez peu actif préférant privilégié la qualité à la quantité, cet EP se compose de 5 morceaux dont 2 déjà connus (Born to Survive et Lane Wolf)

Commençant avec ”The Beast” et une intro ”Piano+Vinyl” nous rappelant bien entendu ‘‘Biterz” qui était le morceau d’ouverture de la Partie 1 

Après une intro riche en brass et en éléments orchestraux typique de chez Zomboy, on y retrouve un drop au synthé strident avant de partir sur un switch dubstep nous envoyant dans tout les sens et nous exposant à toute la technique de Zomboy 

Ce switch dubstep qui sera une caractéristique que nous retrouveront sur Born to Survive et sur Lane Wolf, 2 morceaux étant déjà release depuis quelques temps 

Mais les 2 morceaux les plus puissant restes les 2 derniers, ”Revival” et ”End Game

Revival” en collaboration avec MUST DIE! est un véritable terrain de jeu pour les 2 producteurs, ou chacun met de sa patte pour nous offrir une collaboration totalement équilibré entre leurs styles et avoir un résultat avec des drops puissant et des grosses ”screech bass” typique de chez MUST DIE! , le tout accompagné de breaks et d’ambiance fidèle au 2 patrons.

Le morceau le plus surprenant et à mon gout le plus réussi s’avère être ”End Game” qui conclu magnifiquement cet EP 

Pour la première fois depuis longtemps nous voyons Zomboy quitter la Dubstep et la Trap pour s’aventurer sur du Mid-Tempo , un morceau combinant les breaks mélodique nous rappelant la Synthwave et les drops aux grosses basses toujours. Morceaux réussi surtout de part le fait d’arriver à proposer un son Mid-Tempo sans tomber dans un morceau générique ou une parodie de Rezz comme pas mal de producteur ont fait ces derniers temps, Zomboy garde sa touche et propose un drop parfaitement maîtrisé, ce qui montre qu’il sait faire autre chose que son genre de prédilection et sort de sa zone de confort 

Pour conclure, “Rott N’ Roll Pt.2 “n’est que la suite logique de la partie 1 sans tomber dans la simple copie, mais allant quand même un peu plus loin. Les morceaux sont différents et toujours aussi puissant, la prise de risque Mid-Tempo est parfaitement réussi, de quoi laisser cette Partie 2 comme une pépite dans la discographie de Zomboy  

Bonne écoute ! 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer