Les annulations de festivals se multiplient. Aujourd’hui on a décidé de faire le point sur les évènements concernés et ceux qui au contraire, maintiennent leur édition 2021.

Eurockéennes

D’annulations en annulations, l’été 2021 risque d’être bien triste


Le premier festival à avoir annulé son édition 2021 est Solidays. Nous vous en parlions le 10 février ici. Le directeur du festival, Luc Barruet déclarait à France Inter “Solidarités Sida doit concentrer son temps et son énergie à aller chercher l’argent pour soutenir des programmes d’aide aux malades et de prévention que Solidays ne permettra pas de générer cette année“. Au-delà de l’aspect organisationnel du festival, c’est surtout la dimension financière et donc caritative qui a bloqué.

Le 19 Février, Garorock annonce son annulation. “La configuration qui est la nôtre ne nous autorise pas à nous inscrire dans les nouvelles normes exigées. Nous ne pouvons pas dénaturer l’expérience Garorock” confiaient les organisateurs.

Le 30 mars, c’est au tour de Lollapalooza Paris d’annoncer l’annulation de son édition 2021. Dans leur communiqué, ils pointent les incertitudes qui perdurent dans un contexte sanitaire compliqué : La magie de Lolla Paris nous manque plus que jamais et nous avons hâte de revenir l’année prochaine“. Par ailleurs, ils ont d’ores et déjà annoncé les nouvelles dates : les 16 et 17 juillet 2022.

Le 2 avril, le festival Musilac publie les raisons de son annulation. “(…) à 100 jours de l’événement, l’absence de réponses à un certain nombre de questions rend la situation intenable pour nous (…) Il est hors de question de sacrifier l’âme de ce qui nous unit depuis près de 20 ans pour vous proposer un rendez-vous qui ne ressemblerait à rien de ce que nous aimons vivre ensemble.

Le 2 avril également, ce sont les Eurockéennes de Belfort qui annoncent l’annulation de leur édition 2021. Dans leur publication ils expriment également leur tristesse : ” Notre déception est immense mais malheureusement la décision s’impose à nous aujourd’hui. Après avoir tant espéré, nous avons décidé de ne pas sacrifier l’esprit des Eurocks sur l’autel de la pandémie.” Une certaine résignation donc, face à des mesures inapplicables sans toucher à l’ADN du festival.

Certains festivals résistent toujours : une utopie ?


Le festival We Love Green, très attendu, cherche encore des solutions. Prévu en juin, le festival réunit chaque année près de 80 000 personnes. En contact permanent avec les autres festivals, les services de santé, les organisations gouvernementales, ils réfléchissent aux modalités de leur évènement. Dans un post publié sur Facebook ils ont mis à contribution les futurs festivaliers. Leur objectif : déterminer les protocoles sanitaires parfaits pour maintenir l’édition 2021. Apparemment, près de 85% des sondés ont dit qu’ils ne viendraient pas si c’était un festival assis… Pourtant, le festival tient et n’a toujours pas annoncé d’annulation. Espoir ?

D’autres festivals ont décidé de se réinventer. Par exemple, Les Vieilles Charrues ont annoncé 10 soirées de concerts, du 8 au 18 juillet à la place des quatre journées prévues de base. Une billetterie spéciale est ainsi mise en place, car les places achetées pour l’édition 2020 ne seront pas valables : elles sont donc remboursées.

Quant à l’Insane festival, on croit comprendre qu’ils sont toujours à fond pour assurer l’édition 2021 de leur festival. Nous discutions avec eux à propos du mouvement #DeboutLesFestivals ici. Ils sont toujours dans l’attente d’un retour de la part du gouvernement. Ils espèrent avoir rapidement des réponses et obtenir des mesures adaptées et cohérentes financièrement.

On croise les doigts alors et on espère (vraiment) que certains festivals réussiront à sauver notre été…