Le DJ et producteur Franco-Suisse, MOSIMANN, se dévoile un peu plus dans “Lust and Fame”. On vous raconte tout sur ce nouveau titre !

mosimann

MOSIMANN, l’anti-conformiste


En début d’année 2020, MOSIMANN enterrait Quentin Mosimann et renaissait de ses cendres. Il en avait fini avec le petit chanteur de la Star Ac’, la mèche et le sourire gentillet. “J’suis pas tout blanc, alors voilà du noir” disait-il. Il voulait laisser place à un artiste fidèle à lui-même dans une atmosphère sombre.

Un renouveau sans superflu et dorénavant à l’image “nouvelle” de l’artiste, voulue intimiste. On découvrait alors “Lonely“, premier track de son EP Outside the box sorti en Juin.

“Won’t sell my soul for lust and fame”


Lust and Fame” est sorti ce 4 décembre 2020 dans la continuité de cet EP. MOSIMANN nous expose les non-vus du métier d’artiste. Il dénonce l‘industrie de la musique de le prendre uniquement pour un jouet que l’on exposerait à la vente sur une étagère. Longtemps il en a été dépendant mais, aujourd’hui, il y fait face. Il résiste à la pression et ne craquera pas. Il expose clairement que personne ne pourra le briser, et il ne vendra pas son âme pour la “Lust and Fame”, traduisez par la convoitise et la renommée.

Le confinement actuel n’arrange rien. On a le sentiment qu’il broie du noir dans l’attente de jouer à nouveau sur scène. Il se confie en disant que peu importe les sacrifices à faire, il préfère être seul avec son public, que seul avec lui-même.

Sombre et impénétrable


Dans ce clip, il se met concrètement à nu. Seul dans sa combinaison de come-back, il fait le bilan regardant son reflet brûler dans le miroir. Une façon d’en finir un peu plus avec son passé. Sa voix mélancolique, accompagnée de  claviers dark et d’ambiances sombres matchent très bien avec les rushs du filmmaker Clonecolor. Il brise ce miroir comme il brise les tabous. Il montre une nouvelle fois que c’est un marginal, pensant Outside the box.

Découvrez sans plus tarder “Lust and fame” de MOSIMANN :

Bonne écoute et bon visionnage !

 

Et redécouvrez sa collab’ avec YYVNG juste ici