A Lille, samedi en milieu d’après-midi, le belge Henri PFR livrait une performance explosive au North Summer Festival. C’était aussi l’occasion pour lui de débuter la saison d’été en faisant découvrir son nouveau single « Catching Butterflies » en collaboration avec le producteur bruxellois HIDDN.

« I am feeling good ! », c’est le message que nous envoie l’artiste rayonnant à l’image de son début de set en hommage au DJ suédois Avicii et son remix de « Feeling Good ». Débordant d’énergie pendant plus d’une heure et demie, le jeune belge enchaîne avec succès les remix, les mashups et ses propres sons. Les cris du public belge, venu en grand nombre pour le soutenir, retentissent dans le Stade Pierre Mauroy. Mission accomplie pour Henri PFR pour qui le festival est l’occasion de faire les derniers réglages pour sa tournée des grands rendez-vous de cet été.

“Rarement eu autant d’émotions pendant un set… Merci Lille” écrit Henri PFR sur ses réseaux sociaux

Le VJ (Video-Jockey) Florimond et l’équipe de Drop The Spoon signent des visuels originaux hauts en couleurs. D’un style rétro très années 90, les dégradés rose, jaune et bleu nous transportent sous le soleil de la côte sud-est américaine. Les images rythment à merveille le style tonique et solaire de Henri PFR.

Henri PFR et ses nouveaux visuels sur la scène sur stade Pierre Mauroy, à Lille / @NicksPicsPictures

Grande première également pour son nouveau titre prometteur « Catching Butterflies » aux sonorités catchy, dansante et chaleureuse. Les voix planantes remplacent le kick sur le temps, les trompettes et les saxophones de ses tubes précédents « Until The End » et « In The Mood ».

Son nouveau single, « Catching Butterflies » :

Le chemin parcouru saute aux yeux depuis les premières expériences dubstep et electro du jeune artiste il y a une dizaine d’années. « J’ai vraiment commencé dans ma cave, avec un ordi portable et deux petites baffles qui grésillaient à fond, parce que j’avais mes parents qui dormaient au dessus ! », nous confie-t-il dans un éclat de rire.

De la cave aux plus importants festivals du monde entier il n’y a qu’un pas. Et le jeune belge l’a franchi en trois années seulement depuis la première diffusion radio de « Tarida » (en collaboration avec son ami parisien Stone Van Brooken) et la signature d’un contrat chez Sony Music. Depuis, il fait le tour du monde et son nom figure sur les affiches de l’Ultra Music Festival, du Tomorrowland, du Lollapalooza, de l’Electrobeach etc.

Henri PFR a donné rendez-vous à l’équipe d’HandsUp au Balaton Sound en Hongrie du 4 au 8 juillet prochain. Dans un tout autre registre, il succédera à Eric Prydz dans la nuit du jeudi au vendredi pour présenter aux puristes un set techno de 4 à 6 heures du matin ! Peut-être aurez-vous la chance d’entendre de nouveau son prochain titre « Easy » qui a fait un passage éclair en exclusivité au North Summer Festival !

Début juillet, HandsUp a rendez-vous au Balaton Sound avec Henri PFR et des dizaines d’artistes internationaux

Propos recueillis et article rédigé par Benjamin Godart