“L’Amsterdam Trap Music volume 3” des Yellow Claw est enfin disponible, au programme de la nouveautés et des collaborations.

Après avoir sorti respectivement les volumes 1 et 2 en 2013 et 2014, c’est en début d’année 2018 que nous avons droit à leur nouvel EP bien évidemment disponible sur leur label Barong Family.

A l’image des deux premiers volumes ce dernier est composé de 4 morceaux il est néanmoins assez différent de ses prédécesseurs au niveau musical, ce qui est normal aux vues de la constante évolution des deux Néerlandais.

Le premier titre de cet EP “Loudest MF” en featuring avec Bok Nero et le dernier “Dog Off” sont ceux qui reflètent le mieux le style de Jim et Nils notamment grâce à des sonorités variées, des drops percutants et un rythme intensif dont ils ont le secret, a noté également les phases puissantes du rappeur sur le premier morceau qui caractérise encore plus leur style.

Ils avaient habilement utilisé “Loudest MF” comme bande son pour la partie 2 du récap de leurs tournées en Chine sorti le 22 février sans préciser que le titre serait présent dans l’EP.

Le second morceau s’intitule “Don’t stop”, en collaboration avec Valentino Khan, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est vraiment surprenant notamment au niveau de la construction du morceau, mais aussi musicalement, car après un premier drop trap les trois DJ nous envoient un drop psytrance, un style qu’ils ont rarement exploité.

Ce second titre est utilisé en tant que transition pour le troisième morceau nommé “Beastmode” en collaboration avec Stoltenhoff, car là nous avons droit à un titre complètement psytrance à la mode Yellow Claw, car même si le titre est dans un style différent de ce qu’ils nous proposent habituellement il est quand même assez facile de discerner leurs empreintes.

De la même manière que pour le titre “Loudest MF”, “Beastmode” a été utilisé cette fois comme bande son pour la première partie du récap de leurs tournées en Chine sorti beaucoup plus tôt étant donné que la vidéo a été publié le 9 février.

Pour conclure, il est appréciable de voir les Yellow Claw naviguer entre les différents styles, mais aussi les mélanger entre eux pour nous proposer un EP sensiblement différent des précédents.

Bonne écoute et bon visionnage.