Après avoir sorti les deux premiers épisodes sur Confession, label de Tchami, le jeune canadien ANGELZ a sorti hier le troisième opus de son EP “Saint Thug”. Dévoilé cette fois-ci sur son label Maison Sainte, cela ne change en rien la vibe générale de cette artiste aux nombreuses facettes.

S’il y a bien un artiste qu’on apprécie pour sa créativité et sa prise de risque, c’est bel et bien Angelz. Si on l’avait découvert avec “Bassline Killa” (extrait de son EP “Enfant Terrible”), c’est véritablement avec son projet “Saint Thug” sorti chez Confession en 2016 qu’il s’est fait connaitre aux yeux du monde entier. Une série qui aura débouché sur un second épisode toujours chez Confession un an plus tard. Cette fois-ci, c’est en self-release que le canadien sort le troisième opus.

“Saint Thug III” est le plus complet des trois opus avec pas moins de 5 tracks. Si l’on connaissait déjà “Letter After F” et ses sonorités de violons jouissives sortie quelques jours auparavant, on a pu découvrir quatre nouveaux sons. Quatre sons débutant toujours sur le gimmick vocal propre à Angelz. Mais quatre sons tous très différent les uns des autres. Tandis que “How To Leave” et “Yeah Yeah” nous plongent dans une atmosphère tech-house rythmée respectivement par les vocaux de Nate Jetson et D’Aaron Anthony, “Proof” nous offre un lead saccadée avec des kicks proche de ceux utilisés sur son ancien track “Ass Shake”. Pour terminer, “Scarface” adopte un lead beaucoup plus rapide s’appuyant encore une fois sur un vocal de qualité, on ne pourra rien dire à ce niveau-là, Angelz sait y faire.

Après deux très jolies opus, Angelz ne nous décoit guère avec ce troisième épisode de “Saint Thug”, un projet musical qui tient la route sur le long terme. Un projet dans lequel le canadien s’émancipe et se lâche totalement. Dans un style toujours plus créatif et particulier, ce dernier nous régale totalement, mélangeant les genres (tech-house, bass, rap,…) à la perfection créant une harmonie tout au long de ce troisième épisode. A vous d’en juger désormais…