C’est une année record pour le MainSquare, avec notamment 125 000 festivaliers sur 3 jours. La cause? Une programmation travaillée, un cadre atypique, et bien agencé!

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, foule, ciel et plein air

Pour commencer, on ne peut que remercier les organisateurs pour cette édition exceptionnelle. La diversité des artistes présents doit être soulevée et applaudie. En effet, nous avons eu de l’électro (très bien représentée), mais aussi du rap/hip hop, de la pop et du Rock!  La foule était au rendez-vous pour ses artistes préférés.

Les artistes 

Alors pour rentrer dans le vif du sujet, les artistes étaient ultra bouillants. Pour le vendredi, dès notre arrivée, Caravan Palace a mis l’ambiance. Un show très festif, et un électro qu’on redemande. Ensuite, on s’est laissé aller sur les sons de Damso et de Angèle. Après une petite pause food truck, on était fin prêt pour la venue de DJ Snake. Ce monstre du crew Pardon My French a régalé le public, et a, comme à son habitude, joué avec.  Un live à son image, puissant en basses, puis plus doux avec ses classiques comme “Middle”, ou “Let Me Love You”. Et toujours la petite touche Snake, des effets pyrotechniques surprenants. Le vendredi s’est terminé par un set de techno endiablé, servi par Madame Charlotte de Witte! La belge n’a pas fait dans la dentelle, et a lâché ses meilleures basses pour les courageux qui sont restés jusque 2h45 !

L’image contient peut-être : 1 personne, sur scène et debout

Le samedi, autre journée, mais toute aussi féerique. Todiefor, le producteur belge à l’origine de “Signals” avec Romeo Elvis, a bien entamé la journée! Ensuite, les artistes se sont bien enchaînés! Du groupe de rock Skip The Use, au rappeur mélancolique Lomepal, en passant par la star Macklemore, le public était en folie! Ce dernier a d’ailleurs rejoins sur scène le prodige Martin Garrix, pour jouer leur titre commun “Summer Days”. Et bien sûr, ce duo a tout ravagé! Enfin, Arnaud Rebotini a cloturé en beauté ce Day2, avec ses synthés et sa moustache immanquable. A noter que notre interview de l’artiste devrait sortir prochainement…

En parallèle, en s’éloignant des 2 grosses scènes, on pouvait flâner sur les 2 mini-scènes Greenroom. Cette année encore, le collectif a su amener un petit morceau de techno à Arras, et on a bien glissé du soulier. C’était le pied. Vous pouviez également retrouver une scène GreenRoom à Lollapalooza, avec notamment le label Noir sur Blanc et ses artistes.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, arbre et plein air

Les Infrastructures

Le MainSquare a bien retenu ses précédentes éditions. En effet, l’espace du festival est très bien optimisé. On peut voyager d’une scène à l’autre sans trop d’encombre, le plus gros obstacle restant la foule.

Les Foodtrucks présents proposaient un large choix de nourriture, et était accessible en fonction des heures. Pâtes, kebab, burger, Portugais, tout était sur place pour se soulager le ventre. Au niveau des boissons, outre les basiques de la firme Heinekein (dont Desperados), un stand Pelforth proposait différentes bières, mais aussi un stand Beer Factory. Et ça ça vaut de l’or. En passant dans les remparts (petit chemin le long de la citadelle d’Arras), on pouvait également trouver une cidrerie!

Le public

Ce n’est pas bien nouveau, mais le public du Mainsquare se veut très diversifié. Entre habitués du MSF, ceux qui tentent leur première fois, d’autres venant spécialement pour leur artiste préféré, ou même les bacheliers voulant souhaiter la fin de leurs épreuves. Dans tous les cas, cette foule a su offrir aux artistes le meilleur accompagnement pour leur performance. Le public nordiste a su démontrer sa chaleur. Seul bémol, le nombre incalculable et inutile de pogo.  

L’image contient peut-être : 1 personne, foule, stade et plein air

Le Main Square Festival 2019

Cette édition s’impose (à nouveau) comme une réussite. La foule, venu en masse pour les têtes d’affiche, a été rassasié. Les organisateurs du festival réussissent toujours à relever le niveau du Mainsquare. On a hâte de voir ce qu’il nous préparent pour 2020.

L’événement est déjà là : https://www.facebook.com/events/207811576803082/

L’image contient peut-être : ciel et plein air