Hier est sortie “Interzone”, la compilation du label Zone, réunissant un casting exemplaire : The Hacker, Miss Kittin, Dj Hell ou encore un certain … Gesaffelstein !

cover gesaffelstein - interzone

Zone


Voilà maintenant plus de dix ans qu’a débarqué Zone. Car c’est en 2009 que The Hacker et Alexandre Reynaud décident de fonder un nouveau label, faisant suite à Goodlife. De cette alliance naîtrons de nouveaux talents, comme un certain Gesaffelstein qui assurera la première sortie du label.

On pourra alors voir défiler Maelstrom, Djedjotronic, Arnaud Rebotini, ou encore Miss Kittin sous l’étendard français. Une marque de fabrique, rimant tant avec tradition électronique qu’avec avant-gardisme musical.

Interzone, compilation jouissive


La magie de ce projet réside dans sa tracklist. Zone propose avec la compilation “Interzone” une programmation démentielle : Gesaffelstein, Miss Kittin, The Hacker, Maelstrom, Dj Hell, Djedjotronic … Mais aussi Alessandro Adriani, Cardopusher, The Populists, In Aeternam Vale, Commuter, Jensen Interceptor & Kris Baha, David Carretta, Millimetric et Hyperstellar.

Une équipe brillante aux titres équivalents. On est face à un bouillonnant mélange musical, voguant entre touches techno, EBM, modulaire et électro. La compilation s’écoute cependant dans une continuité plaisante. Le flot musical est embaumé d’un ADN commun. Dans les sonorités, les rythmes ou les atmosphères, “Interzone” s’impose comme une perle rare.

Gesaffelstein renouvelle avec son passé


Si le simple fait de revenir sur son premier label nous satisfaisait déjà d’avance, Mike Lévy a outrepassé nos attentes. Gesaffelstein frappe un coup fort chez Zone, nous offrant l’un des meilleurs morceaux de la compilation “Interzone”.

“ICIA” est réellement surprenante. Gesaffelstein y renoue avec ce qui avait conquit la majorité de son public, tout en poursuivant sa mutation musicale entamée il y a quelques années. Le morceau démarre en trombe, à la “Pursuit” ou “Hate or Glory”. Le beat est puissant et efficace. La mélodie fracasse. Le tout est un savant mélange, violent et ténébreux. On oscille entre “Novo Sonic System”, dernier projet en date du français et la belle époque Turbo des “Conspiracy”.

Mais comme dit précédemment, ses nouvelles sonorités n’ont pas été laissées en retrait. Plus on avance dans le morceau et plus on retrouve les sons minimalistes et modulaires que le producteur avait immiscés dans sa musique. On revient même à “Hyperion”, avec cette nappe larmoyante et merveilleusement mélancolique à la fin de la chanson.

En bref, foncez ! Zone est une représentation exemplaire de la rigueur électronique européenne. S’imposant comme la description moderne de l’influence de Kraftwerk ou Dopplereffekt sur la techno actuelle, c’est un projet riche et réussi.

Vous pouvez donc acheter ou streamer la compilation en cliquant juste ici !

On vous laisse savourer “Icia” de Gesaffelstein

Bonne écoute !