Avec “I Like Me Better”, “Paris is in the Rain” ou encore “A Different Way”, le jeune américain Lauv aura incontestablement marqué de son empreinte l’année 2017. Véritable producteur de hits, ce dernier a accepté de revenir pour Hands Up sur son parcours, ses inspirations et sa rencontre avec DJ Snake.

Crédit Photo : Jennica Abrams

Salut Lauv, pour commencer, peux-tu te présenter aux français qui ne te connaissent peut-être pas ?

Je m’appelle Lauv et je suis chanteur/producteur/auteur compositeur qui romance tout, tout en profitant à fond de la vie.

Avec qui aimerais-tu collaborer ?

Chris Martin de Coldplay, c’est un génie.

Qu’est-ce qui te plait le plus à propos de la musique ?

Le sentiment de se plonger dedans sans avoir aucune idée de ce que je suis sur le point d’écrire et sur la façon dont cela va sonner. La musique a le pouvoir d’inspirer et de libérer les gens.

Peux-tu nous en dire plus à propos de ta rencontre avec DJ Snake, comment ça s’est passé ?

Snake est incroyable ! Collaborer avec lui était génial car la chanson est tellement émotive à la base et il est toujours en avance sur son temps. Passer du temps avec lui m’a vite fait réaliser à quel point il est passionné par la musique. Il innove et vient en aide aux gens avec ces musiques. C’est un mec génial.

 Quel est ton album préféré ?

Un de mes albums préférés qui est sorti récemment est Stranger in the Alps de Phoebe Bridgers. C’est un artiste phénoménal qui a produit une œuvre d’art.

Quels chanteurs influencent ta façon d’écrire ?

Paul Simon, Chris Martin, John Mayer. Le groupe Taking Back Sunday m’a aussi beaucoup influencé en grandissant.

Où trouves-tu ton inspiration ?

Dans des moments éphémères et inattendus. Je n’aime pas réfléchir à ce que je veux écrire, je préfère laisser mon subconscient faire le travail. Je surf sur cette vague.

Tu as écrit des chansons pour Demi Lovato et Charli XCX. Comment est-ce arrivé ?

Eh bien, je voulais écrire et produire pour d’autres artistes avant de sortir ma première chanson en tant que Lauv. Ce qui est drôle, c’est que les artistes n’ont sorti mes chansons qu’après avoir commencé à sortir ma propre musique. No Promises était amusant à faire parce que je suis ami avec Trevor des Cheat Codes depuis des années et puis Demi a pris la chanson et l’a sublimé. Boys était une opportunité de faire quelque chose d’amusant et de sortir de mes habitudes musicales.

Maintenant, j’ai la chance d’avoir des amis et des collaborateurs partout dans le monde pour créer de la musique avec et pour n’importe qui ! 

Qu’est-ce que tu écoutes en ce moment ?

L’album Phoebe Bridgers dont j’ai parlé, le nouvel album de Francis and the Lights et le dernier album de St. Vincent.

Pourquoi n’as-tu pas tourné Paris in the Rain à Paris ?

Quelque part, cela aurait été de trop. Mais la raison principale est que la chanson ne parle pas d’être à Paris même. Il s’agit d’être ailleurs avec la personne.

Merci à Lauv d’avoir accepté de répondre à nos questions !

Il sera en concert le 19 avril prochain à la Maroquinerie à Paris.

Crédit Photo : Jack McCain

Version anglaise :

Hi Lauv, first, can you intro yourself to our French subscribers who maybe doesn’t know you ?

I’m Lauv and I’m a singer/songwriter/producer who romanticizes everything while simultaneously ironically dabbing at life.

Who would you love to collab on a song ?

Chris Martin from Coldplay. He is a genius.

What excites you most about music ?

The feeling of having no idea what I’m about to write and how it’s about to sound and just going in and discovering. That, and the power it has to inspire and free people.

Tell us more about your meeting with DJ Snake, how was it ?

Snake is the man! Collaborating with him was awesome because the song is so emotional at its core yet he always does something next level and out there production wise. And spending time with him, it was quickly clear how passionate he is about music, innovation, and also helping people. He’s an awesome dude.

Which album sounds the most important for you ?

One of my favorite albums that came out recently is “Stranger in the Alps” by Phoebe Bridgers. Phenomenal artist and body of work right there.

Which singers influences your way of writing ?

Paul Simon, Chris Martin, John Mayer…the band Taking Back Sunday influenced me a lot growing up.

Where do you catch your inspiration ?

Tiny, unexpected, and, often, very fleeting moments. I don’t like to think about what I want to write, I like letting whatever’s subconsciously deep in my mind come out. Then it’s just up to me to ride that wave.

You wrote songs for Demi Lovato and Charli XCX. How did that happen ?

Well I wanted to write & produce for other artists since before I released my first song as Lauv. The funny thing is artists didn’t start cutting my songs until I started releasing my own music. ‘No Promises’ was fun to make because I’ve been friends with Trevor from Cheat Codes for years and then demi took the song to another level. ‘Boys’ was an opportunity to do something fun and outside my usual, emotional, existential wheelhouse, haha. Now I’m lucky to have friends and collaborators all over the world to create music with, for whomever!

What do you listen to now ?

That Phoebe Bridgers album I mentioned, Francis and the Lights’ new album, St. Vincent’s most recent album.

Why didn’t you shoot “Paris in the Rain” in Paris ?

On some level, I think that would have been too on the nose. But the main reason is because the song is actually not about being in Paris. It’s about being anywhere else, but with that person.