On a eu la chance de participer à tout les events célébrant le dernier album de DJ Snake: Carte Blanche.

Suite à Carte Blanche, 3 events ont été organisés. Les deux premiers étaient sur un rooftop près de l’Arc De Triomphe, et le deuxième sur une péniche près de la Tour Eiffel. Le troisième évent était bien-sûr la soirée au Bridge

Pendant le premier évent, différentes personnes du métier étaient là (label, tournée…), des médias, pas mal d’influenceurs et quelques proches de William. Ce dernier, après son arrivée adressa un long discours de 20 min parlant la conception de l’album, refaire un point sur sa vie depuis le début jusqu’à aujourd’hui et même avoir une pensée sur l’avenir, sa vision de la culture française. C’était très touchant et sincère, comme toutes ses prises de paroles et c’est pour ça qu’on l’apprécie autant. S’en suit alors différentes questions/réponses entres les personnes présentes et lui, puis quelques interviews.

Après ce moment sympathique, direction la péniche où était rassemblé les même personnes que sur le rooftop mais multiplié par deux avec en plus, beaucoup d’artistes de musique de différent style. On a pu faire la rencontre d’Aazar par exemple. Et cette fois ci c’était principalement un moment de détente et de rencontre avec d’autres artistes.

Puis arrive enfin la soirée tant attendu au bridge. La line up était 100% français et constitué, par ordre d’apparition: Aazar b2b Bellecour, DJ Snake, DJ Snake b2b Malaa, Malaa et pour finir le jeune Basstrick qui a réalisé un set très intéressant.

On eu le droit à plus de 2h de mix full House/Bass House de la part de nos 3 compères et avec notamment 2 exclues dont une qui va se nommer “Maxi Tacos“. Le nom a été donné sur le moment par Romera, affaire à suivre… Aazar ambiançait la salle comme jamais et tout le public était chaud dès le début.

Arrive ensuite DJ Snake. Comme chacune de ses entrées, il s’est fait remarqué et acclamé par tout le public à son arrivé. Puis enchaîna sur son set. Un set assez spécial puisqu’il jouait différents sons et edits qui dataient de plusieurs années , histoire de réunir toutes ces années en un set. Très brostep et trap au début, il continue la moitié en bass house pour finir sur “Notorious” où Malaa fit son arrivé et enchaîna sur le b2b.

La suite de la soirée était vraiment accès G-House jusqu’au moment de Basstrick où le tempo s’accéléra d’un coup pour nous pondre de la grosse trap, brostep et bass house à 150 BPM. Un set hyper dynamique et bien construit. On a pu entendre différentes ID’s dont son remix de “Elevation” de Vladimir Cauchemar & Vald. Son set se démarquait vraiment de tout les artistes et se fut un plaisir que DJ Snake invita un jeune producteur/dj pas très connu du coté de ces fans non adepte à la bass music. On espère le voir plus souvent sur la scène française.

Comment aussi bien fêter une sortie d’album qu’avec cette grosse soirée. C’était un jour unique à vivre qu’une fois dans sa vie. A chaque rencontre de DJ Snake c’est un pur plaisir.