Lors des 30 ans de l’Aéronef, la salle mythique de Lille, HandsUp a  pu rencontrer La Fine Equipe. Le groupe a ainsi pu nous parler de sa carrière, et de la suite de celle-ci, mais également de leurs projets annexes. 

Comment est-ce que vous décririez votre parcours?


T’as combien de temps devant toi? Parce que c’est assez long :rire: ! Pour faire en express on est un groupe de DJ’s de scratch, et on faisait des émissions de radio. Puis on a décidé de monter sur Paris, parce qu’à la base on est de Marseille. C’est à ce moment là que Chomsky a rejoint la team, et qu’on a monté la version définitive de La Fine Equipe.

Après cette période, on a commencé à sortir des albums qui s’appellent “La Boulangerie”, est c’est un peu ce qui a lancé tout le truc. Ce sont donc des albums compilations, qui réunissent pleins d’artistes autour du beatmaking, du sample. On a donc eu une forte influence Hip-Hop, comme J Dilla, Madlib ou de beatmakers américains. Ils nous ont beaucoup influencé, et on s’est “affranchi des rappeurs” on va dire. On a fait de la musique hip-hop instrumentale, et qui, avec les années est devenue une musique alternative électro. Après on a monté un label de musique, des studios d’enregistrement, et maintenant on arrive à bien tourner. On a fait évoluer notre musique, qui est devenue autre chose. Elle a évolué grâce au live. Sur le côté on reste aussi ingénieur son.

L’image contient peut-être : 3 personnes, plein air

Dans votre longue discographie, c’est quoi la prod’ dont vous êtes le plus satisfait ?


Sur toutes nos productions c’est très compliqué, parce qu’on en a vraiment beaucoup. En général j’aime bien les sons où on a vraiment tous participé. Et ça les gens s’en rendent pas forcément compte. Ça donne un ‘Frankenstein’ de La Fine Equipe, avec l’association de tout le monde, qui donne un style unique, et pas le style de Chomsky, ni le style de Gib ou quoi.

Celui auquel je pense direct c’est “Aurora” ou bien même “5th season”, et aussi tous ceux qu’on n’a pas encore sorti, genre “Cosmo”. J’aime beaucoup “Maluka” aussi, qui est un morceau qu’on a commencé, et où tout le monde est passé dessus 15 fois au moins. Il y a eu viol à répétition sur ce morceau, et à la fin ça donne un truc complètement différent, qui nous appartient pas du tout. J’aime bien parce que j’arrive à l’écouter comme un morceau qui n’est pas produit par nous. Le fait de travailler à 4 ça fait une entité nouvelle. Y’a aussi “5th season”, parce que c’était aussi un mariage avec Fakear.

Et justement, ça signifie quoi pour vous cette “5ème saison” ?


Oogo : La fin du monde :rire:. C’est un positivisme, c’est à dire ne pas se prendre pour le centre du monde. Même si nous on disparaît, c’est pas grave; il y aura quelque chose derrière. La “5th season”, ça signifie pour nous c’est le renouveau, la renaissance. Il y a ce côté nouvelle étape, on recrée quelque chose de nouveau. C’est comme un cycle. Et c’est un peu tout ça qu’on a voulu illustrer dans le clip.

Mr Gib : C’est comme la fin des vacances scolaires. On a bien déconné, on a fait n’importe quoi, mais à un moment il faut se remettre au sérieux!

Il s’est passé quoi pour vous entre “La Boulangerie III” et “5th Season” ?


Oogo : Pendant ces 5 ans, il y a eu pas mal de choses. Déjà, on a eu beaucoup de tournées. On a aussi pu monter notre label Nowadays Records, et ça a mis pas mal de temps. Ils ont monté des studios d’enregistrement ‘One Two Pass It’ [Mr Gib] et ‘Kasablanka Mastering’ [Blanka], et il y a eu quelques side project. Donc en fait on a jamais jamais arrêté.

Chomsky : On a également pu ressortir une box collector de 4 vinyles pour fêter les 10 ans de la sortie de Boulangerie volume 1. En fait pendant cette période, on a aussi pas mal bossé pour les autres. Même si il n’y a pas eu de sorties pendant 5 ans, on a continué à beaucoup bosser derrière.

Résultat de recherche d'images pour "la fine equipe boulangerie collector"

Ca symbolise quoi pour vous Nowadays Records ?


C’est la liberté déjà, et ça nous permet aussi d’être en contact avec les artistes, pour ensuite les mettre en avant. Et après c’est un peu un cercle vertueux tu vois. Nous on les aide à être mis en avant, et en bossant avec eux ils nous inspirent, et ainsi de suite. On les aide, ils nous aident, et tout se passe très bien! On a aussi organisé des soirées Nowadays, et à chaque fois c’est génial! Sur le côté, ça nous permet aussi de gagner de l’argent.

L’image contient peut-être : texte

C’est quoi votre meilleur souvenir de show ?


:réflexion de groupe: Y’en a beaucoup comme Dour ou les Vieilles Charrues, fin les très gros festivals en général. Après y’a aussi l’étranger qui est super cool. Par exemple on a été en Inde et au Vietnam et c’était génial. L’étranger ça t’apporte une autre vibe, tu sais jamais à quoi t’attendre. Donc les concerts à l’étranger c’est forcément des supers souvenirs. Et bien sûr les gros sets en festivals ou en club c’est des supers moments. En fait on a des milliards de souvenirs, pleins d’histoire à raconter. Sinon en festival le meilleur ça restera les Charrues.

Et pour finir, c’est quoi la suite pour vous ?


Là on est actuellement sur la tournée de “5th season” dans toute la France. On va également se pencher sur une collaboration avec Céline Dion. Non sinon on va sortir un nouvel EP pour l’année 2020, et il y aura pas mal d’artistes invités, c’est “Bang And Tai”. On aura par exemple un morceau avec Madjoe, qui était sur “Aurora” du dernier album. Donc là comme c’est tout récent, on a de fortes influences électro pour cet EP. Et on a vraiment travaillé tous ensemble, donc on retrouve nos 4 pattes sur chaque morceau, c’est ça qu’on a adoré. Donc on va continuer à tourner, et sortir un titre de temps en temps! Mais vous inquiétez pas, vous attendrez pas 5 ans pour la suite :rire: !

L’image contient peut-être : 5 personnes

Toute l’équipe d’HandsUp remercie La Fine Equipe pour cette entrevue, et on a hâte d’entendre la suite! Le crew de beatmakers vient justement de sortir son nouveau single “Cycles”, sur Nowadays Records!