0   +   6   =  

3 ans après son premier album, DJ Snake revient en force avec un second album attendu avec ardeur depuis quelques temps et Surprise! Il vient de sortir! Avec brio,”Carte Blanche”, il reprend les bases de son aîné “Encore”, en les approfondissant. Et vous, quelle est votre track préférée?

DJ Snake sait réjouir ses fans, et il n’y va pas de main morte. En effet, en mélangeant les styles musicaux, le français prouve une nouvelle fois ses multiples talents. Car oui, “Carte Blanche“, son second album, reprend les bases de son aîné “Encore“, en les approfondissant. Dubstep, Trap, Bass, Pop & Rap, et même Reggaeton, il y en a pour tous les goûts!

Quelques morceaux ont pu sortir en amont de l’album, pour faire monter la sauce. Outre les ID’s, lancés pendant ses sets, les titres officiellement sortis ont été un véritable carton! Le tout premier est la bombe “Magenta Riddim“, sortie juste avant son Bercy. Un tube planétaire, avec des résonances indiennes, qui a eu un sacré succès. Mais celui qui a eu le plus de succès reste sans conteste “Taki Taki“, avec Selena Gomez, Ozuna, et Cardi B. Un morceau propulsé au sommet des chartes musicales. Par la suite, DJ Snake a également pu collaborer avec Plastic Toy (que nous avons reçu en guest mix) sur “Try Me“, sorti sur son label Première Classe. Un morceau pleins d’émotions et de nostalgie, qui saura toucher de nombreux fans. Côté rap, un milieu que le producteur apprécie, on retrouve la bombe “Enzo“. En prime, le morceau a reçu un remix House Music de son ami Malaa. Autre track appréciée, “SouthSide“, avec Eptic. Un gros morceau hybrid trap, dévastant toute oreille environnante. Et enfin, le tube de l’été 2019, “Loco Contigo“. Un morceau très latino, avec notamment J Balvin et Tyga en vocal.

Commençons avec tout les sons plutôt type Pop/Rap:

Premier feat chanté dans l’album “Recognize“, c’est avec le duo canadien Majid Jordan qu’il collabore pour nous sortir un son qui rapelle “Sober” de part son coté et ces drums tropical avec en outro ce synth très relaxant.

Second son rap de l’album “Smile” en feat avec Bryson Tiller, très posé. Loin du banger à la “Enzo“, la prod est assez lente, aux alentours de 100 bpm avec encore un outro de qualité accompagné de ces voix pitchés et autre synthés.

Il fallait bien une exclue latino et c’est “Fuego” qui s’en charge. Un triple feat est associé avec ce son: Sean Paul, Anitta et Tainy. Et on retrouve une boucle assez simpliste et très répétitive au niveau du drop, sans rappeler “Loco Contigo“.

Pour “No Option” c’est une surprise. C’est clairement une prod reggae qu’on peut reconnaître facilement rien qu’avec les drums shots en intro et les synthés typiques avec des notes bien lentes. Et ce drop… grâce aux voix pitchés et drums très bass music, Snake rajoute une couche sur cette prod qui est à la base deja très bon.

Dernier son de l’album et c’est avec plaisir qu’on retrouve l’acolyte rappeur de Snake: GASHI qu’on pouvait retrouvé dans “Encore” avec “4 Life” et en single en feat avec French Montana sur “Creep On Me“. “Paris” est digne d’un son outro d’album, très spatiale avec des synthé qu’on entend à peine et la voix de Gashi qui prend le dessus pendant toute la durée de la track sauf pendant le drop où on retrouve une très belle mélodie joué par encore les voix pitchés de Snake. Grosse dédicace à Paris.

Electronic/Bass Music

Bon passons au coté Bass Music et on est assez bien servit à ce point là, commençant avec une version amélioré des ces intros en show qu’il remanie à chaque année on peut penser à une quatrième version pour “Butterfly Effect“.

S’en suit dans la logique de l’album la tant attendu collab avec Zomboy avec ce fameux sample de VärttinäKäppee“, un son finlandais. Pour le drop on sent vraiment le sound design de Zomboy, de la bonne grosse brostep.

Arrive ensuite “When The Lights Go Down“, encore un son attendu par le public de part son coté très entraînant grâce aux voix pitchés digne de la patte de Snake et de cette prod très future bass avec une pointe de violence.

Quel surprise de voir un artiste comme Zhu collaborer avec Snake sur “No More” et c’est un réel plaisir, la prod est un bon mélange entre leurs 2 styles de part les voix pitchés de notre producteur parisien et d’autre part la prod en général et la voix chanté by Zhu.

Après tant d’années voici enfin une collab Pardon My French au complet: DJ Snake, Tchami, Malaa, Mercer. “Made In France” C’est un peu un cadeau pour les fans du crew PMF. Une collaboration 4 étoiles, et Bass Music, on est fan. Dès les premières notes, on reconnaît le duo Tchami/Malaa (surtout ce dernier avec un vocal sombre et criant). Le titre fait parfaitement son travail et même plus. A savoir se défoncer les baskets et la nuque, et kiffer la vibe PMF. Un grand bravo à ce groupe d’amis qu’on adore!

Frequency 75” est la grosse même très grosse surprise de l’album, c’est clairement un son type Mr Oizo surtout avec la track “Positif“. C’est pendant le drop que tout se passe, ce genre de synthé très French Touch, et le second drop est aussi incroyable, au début du drop on a ces grosses subs et qui reviennent après dans le drop. C’était vraiment inattendu de voir une prod comme ça surtout dans un album.

Une grosse claque. Voilà comment résumer ce second album de DJ Snake, le français qui fait rêver le monde. Il nous régale en proposant cette multitude de styles, et avec des guests incroyables et beaucoup plus de tracks avec des voix pitchés. Des grosses surprises comme “Frequency 75” et “No Option“. De plus en cerise sur le gâteau, la collab Pardon My French est un vrai joyau. On ressent une réel amélioration par rapport à “Encore” avec des prises de risques et une qualité dans la production qu’on ressent évidement. Merci DJ Snake, pour ce second chef d’oeuvre.

Bonne écoute!

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer