Moins d’un an après son album à succès: Apex, Excision nous dévoile enfin le tant attendu album remix.

Le voila enfin, un rassemblement d’artistes de haut de gamme, on vous détaille tout ça ici:

Exterminate” (G-REX Remix)

Track servant d’intro avec la spécificité d’entendre une voix épeler chaque lettre du nom Excision. Un son purement brostep. Mais G-REX installe ça patte dessus on nous offrant un drop riddim digne de lui. Muni de ces lignes de bass profondes toujours travaillé avec minutie. C’est un réel plaisir de voir un artiste comme lui ouvrir le bal sans trop de violence, mais la suite va monter radicalement.

1 On 1” (w/ Space Laces) (SLANDER & Shadient Remix)

Gros classique de “Apex” ce son fut l’un des plus joué, avec son acolyte Spaces Laces. Un vocal qui va être repris par tout les publics d’event bass. Pour celui-ci c’est SLANDER & Shadient qui vont prendre la main pour nous servir leurs visions du morceau en gardant la rythmique brostep où l’on reconnait très bien le style de Shadient avec de simples notes, mais tout se passe dans le sound design qui est à la fois simple et en même temps hyper efficace,  nos 3 compères ont aussi rajouté fréquemment des sounds fxs laser qui rajoute une part de dynamise.

Wake Up” (w/ Sullivan King) (12th Planet Remix)

Un remix très classique mais d’une puissance énorme, le tout accompagné de la voix de Sullivan King et de sa guitare. La grosse heavy dubstep de 12th Planet qui part dans tout les sens va faire ravir tout les fans à la recherche de drops comme celui ci.

Tonight” (Mastadon Remix)

On passe à un futur hit, dès que Mastadon met la main sur une prod’ on peut s’assurer qu’il ne va pas produire de la Progressive House, et c’est le cas! Toujours avec ces synthés très métalliques avec une rythmique lente mais qui donne envie de headbang. Il utilise toujours la même recette et on aimerait le voir se diversifier un peu plus mais ça ne rend pas le remix mauvais, au contraire.

Gold (Stupid Love)” (w/ Illenium & Shallows) (Black Tiger Sex Machine Remix)

La fameuse collab avec Illenium fut un réel succès, c’est le son qui a le plus marché de Apex, de part son vocal magnifique et la fusion entre ces 2 gros artistes. Et pour rendre hommage ce sont les producteurs canadiens qui se sont penchés sur ce son. Commençant par une intro très bien travaillé, le drop qu’en à lui a gardé les même drums que l’original mais est rajouté à cela les fameux synthé des BTSM avec en somme pour la seconde partie du drop un lead orchestral très epic.

Fall” (Boogie T Remix)

Un remix très spécial de part ces synthés au drop très alien-step avec une note à chaque temps, très surpris à la première écoute.

Home” (w/ Dion Timmer) (Spag Heddy Remix)

On est déjà à la moitié de l’album et Spag Heddy et va nous faire le plaisir de remixer un son purement melodic en banger melodic brostep. On adore quand il remanie des sons très mélodieux et qu’il ajoute sa patte, c’est un pari risqué à chaque fois mais le final est toujours de qualité.

Where Are You” (w/ Dion Timmer) (Blunts & Blondes Remix)

Deuxième collab avec Dion Timmer mais cette fois ci dans un autre style, un mélange d’hybrid trap et de riddim. Et ce mélange, Blunts & Blondes va le garder mais dans un environnement beaucoup plus deep, surtout au niveau du second drop qui va faire remuer votre estomac. Très bon remix!

Power” (Kompany Remix)

De base le son est un mélange de brostep et de riddim assez “posé” de part son bpm très lent. Mais Kompany va augmenter tout ça et se faire plaisir sur la violence du drop comme pour le cas de 12th Planet qu’on a vu plus haut, de la bonne heavy dubstep.

Vault” (Subtronics Remix)

Disposant d’une quinzaine de pre drops, ce son a su attirer les fans de part ce coté osé. Subtronics va alors remplacer tout ces pre drops par ceux de son choix le tout pour arriver sur un drop beaucoup plus puissant que l’original. Le détail qui va surprendre le public est cette boucle au debut du drop qui monte dans les gammes pour ensuite drop sur de la heavy dubstep.

Die For You” (w/ Akylla) (PhaseOne Remix)

Deuxième son melodic mais beaucoup plus que “Home“. Qui sonne vraiment son d’outro. PhaseOne va carrément tout changer, même la voix qui va connaitre qui va baisser dans la tonalité. Très reconnaissable dans ces drops grâce à ces bass one shots très dubstep et ces synths métalliques.

Hoods Up” (w/ Dion Timmer & Messinian) (Champagne Drip Remx)

3ème et dernière collab avec protégé Dion Timmer. Le son a la particularité d’avoir des faux drops même pendant le drop. Champagne Drip va nous pondre un drop magnifique, une unique note qui augmente dans la tonalité pendant une partie du drop, switchant à une note à chaque temps puis rebelote. Et pour le second drop, ce n’est pas une note tout les temps mais tout les demi temps, ce qui accentue la violence.

Fight Through The Pain” (w/ Sullivan King) (Squnto Remix)

Deuxième collab avec Sullivan King et toujours avec ça guitare et ça voix bien metalleux. Grâce à ces 3 drops différents, son break de grande qualité, cette track a été adoré par le public. Et c’est donc Squnto qui va se charger de la remix, en débutant la prod avec un lead choir féminin de qualité puis arrive un début de build up pour switch sur un autre break d’une tonalité différente se qui a pour but de surprendre. Arrive le build up, pre drop, début de drop et… un faux drop avec une voix disant “Hold up now, WTF!?” puis instantanément arrive un autre build up sur le coup avec un synth tres alien-step et arrive enfin ce fameux drop. Très énergique, reprenant le même type de drop que celui que de Champagne Drip sur “Hoods Up” mais en beaucoup plus élaboré. Alors qu’on reste bien surpris de ce qu’on a entendu, Squnto en rajoute une couche avec un autre build up directement après et nous compose un second drop encore plus dingue qui part dans les aigus. Apres un break, faux build up arrive un troisième drop différent, qui est largement meilleur avec ce ressenti à la Snails, très vomi-step. Un réel plaisir auditif surtout avec un bon sound system. Vous avez compris c’est pour nous le meilleur remix de l’album.

Rumble” (w/ Space Laces) (Downlink Remix)

Dernier son de l’album et comment bien finir avec le fameux “Rumble” remixé par le grand Downlink. L’intro de l’original était déjà mythique mais Downlink a réussi à rajouter un petit coup d’air frais. Pour le drop, on reconnait très bien son sound design pendant les drops mais pour le second drop c’est un tout autre synthé qui est utilisé.

On le savait à l’avance que cet album remixes allait être incroyable, l’album original était déjà excellent mais avec la vision de chaque différents artistes sur tout les sons un par un, “Apex” devient un monument de la Bass Music.

Bonne écoute!