Pour la troisième année consécutive, Montpellier nous fait le plaisir d’accueillir l’européen I love Techno dans son parc des Expositions. 18 000 personnes étaient présentes grâce aux 25 artistes internationaux qui nous ont tenus en haleine jusqu’à la fin, de 19h15 à 6h.

@Antoine Gutowski 

Le « Papa Garnier » était là comme en 1995 en Belgique. Ainsi que ces artistes de Bass Music qui nous ont fait danser comme rêver. Delta Heavy, Doctor P, Dixon, Downlink qui nous a fait (re)découvrir son « robostep » frénétique à souhait, Rusko, Dustycloud, Macky gee, Solomun dont le Dj set a donné une ambiance très sereine et bien plus encore.

Le festival était composé d’une « 3M Purple Room »où Axel Blanc a ouvert le bal avec mérite, entouré du bar principal, et des stands. Puis, Failling echoes a continué à mettre l’ambiance, suivi de Voltaire.

La « Red Room » hébergeait le duo italien Tale of us tant attendu ainsi que la grande Charlotte de Witte qui valait la peine de vaincre sa fatigue et d’attendre jusqu’à tôt le matin. Ponctuée des sons de Teho et Hosh.

@Antoine Gutowski 

La « Green Room » avec Dima et Fontène qui ont été au rendez-vous. Sans oublier, Giogia Angiuli, Kölsch et The Hacker B2B Arnaud Rebotini.

The last but not least, la “ Blue Room” où la plupart des artistes de Bass Music jouaient, c’était la salle avec le plus de moove. Les artistes de Techno sombre étaient pas mal non plus dans leur genre.

L’endroit de l’ILT était immense, des jeux de lumières parfaits, beaucoup de stands et une superbe organisation.

Si vous avez louper cette édition, la date pour la prochaine a déjà été posé, le 14 décembre 2019, même lieu. Vous y serez ? Nous oui en tout cas !

@Antoine Gutowski 

Un grand merci à toute l’équipe du festival pour ce beau rendez-vous.
A l’année prochaine !